AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

08h-10h - Du sable et des Aiguilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tout juste débarqué
avatar

Feuille de personnage
Tranche horaire: 8h-12h
Vêtements et objets en possession du personnage:
Bonus, malus et particularités:
Voir le profil de l'utilisateur
Tout juste débarqué
Messages : 9
Date d'inscription : 09/11/2014
MessageSujet: 08h-10h - Du sable et des Aiguilles Dim 30 Nov - 10:21

8H-10H  Il y a du vent. Des poils fins se hérissent sous une croûte de sable. Il y a du soleil, et pourtant elle a froid. Dans une espèce de frisson compulsif, elle se redresse d'un coup. Tiens. Donc elle était couchée. Elle n'avait pas remarqué qu'elle était couchée. Dans du sable. Il gratte. La lumière l'éblouit mais elle entend le rugissement de la mer. Ca ne lui rappelle pas grand-chose.

Ah mais en fait.

Elle n'a pas l'air de se rappeler grand-chose du tout.

Son esprit embrumé forme une question unique : "Où ?". Les bêtes sauvages n'ont pas besoin d'identité, elles rebondissent. Quand on est une bête sauvage croisée avec une petite fille, on tâche au moins de faire bonne figure.

C'est visiblement une plage assez basique, avec du vent, les rochers et la mer à perte de vue. Les couleurs sont franches et agressent sa rétine. Comme si elle n'avait pas regardé quelque chose depuis longtemps. Son regard se pose sur le sol. De petits pieds crasseux et recouverts de sable attendent d'être sollicités.

Bon. Cette partie-là est assez facile. La crevette se hisse sur ses deux jambes grêles et frictionne ses bras. Du sable tombe en avalanche et se loge dans les plis de ses vêtements. C'est amusant. Et maintenant quoi ? Au loin se dessine un paysage peu accueillant : une végétation foisonnante et une nappe de brume. Elle n'a pas envie d'y aller. D'ailleurs elle n'a envie de rien. La mer ricane à quelques mètres d'elle. Elle a envie de la frapper, mais ça n'a aucun sens. Et on ne donne pas de bons coups de pieds sans chaussures. Soudain une chape de fatigue s'abat sur elle, comme si se lever avait été l'effort ultime. Elle titube et finit par retomber dans le sable, assise, le regard perdu sur ses jambes posées là, en vrac, et qui ne servent à rien quand on ne veut aller nulle part.

Et c'est là qu'elle voit une autre couleur. Rouge. Ca lui donne le sourire. L'objet dépasse du sable fin. C'est du bois avec de la peinture rouge. La peinture a vieilli par endroits et on sens la fibre striée du bois dessous. L'index de l'enfant parcourt la courbure toute douce. Elle l'empoigne. C'est un instrument de musique. Elle le secoue doucement et les grains tintent à l'intérieur. Maracas, se rappelle-t-elle vaguement. Il y a de la peinture de toutes les couleurs qui la décore. C'est un joli objet. Elle lui en veut de ne servir à rien, mais quand on n'a pas d'objectif, rien ne sert à grand-chose. Un peu hébétée par ce constat, elle se rend à peine compte de la deuxième maracas qui traîne du côté de sa main gauche. Elle s'en saisit sans conviction et regarde à nouveau la mer.

Elle a le sentiment qu'être aussi amorphe ne lui ressemble pas mais impossible de lutter contre cet abattement. Elle ne se souvient de rien, et autour d'elle il n'y a rien. Elle baisse les yeux sur les maracas et les secoue au rythme des vagues. Ca n'a l'air de rien mais ça rajoute presque de l'ordre ici. On dirait que la mer l'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Tout juste débarqué
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tout juste débarqué
Messages : 5
Date d'inscription : 17/11/2014
MessageSujet: Re: 08h-10h - Du sable et des Aiguilles Mer 3 Déc - 14:37

Ce n'est pas confortable.

C'est la première chose à laquelle elle pensa quand elle se réveilla. Elle émergea dans son sommeil, se demandant comment elle avait bien pu faire pour s'endormir vu la chaleur étouffante et la lumière aveuglante de cette... plage ? Pas de toute. En se redressant un peu, c'est bien du sable fin qu'elle sent sous ses doigts — ainsi qu'un tube de crème solaire, cet odeur d'eau salée qui remplit l'atmosphère, le clapotis des vagues et le cris des mouettes.  Mais qu'est-ce que je fabrique sur une plage ? Elle n'était pourtant pas habillée pour les circonstances. Elle portait un tailleur et des talons. Seul le tube de crème solaire indiquait qu'elle serait venue volontairement.  

La blonde secoue la tête pour retirer les éventuels grains de sables qui se seraient logés dans ses cheveux. Erreur. Une migraine lui prit. Elle ne se sentait pas très bien à vrai dire, elle avait l'impression que quelque chose n'était pas normal. Elle se força à respirer calmement. et à retirer sa veste noire et remonter les manches de sa chemise pour ne pas avoir trop chaud. Ne pas paniquer surtout. Il fallait qu'elle se rappelle de choses simples pour savoir où elle en était.

Je m'appelle...

Tiens, ça bloquait déjà. Elle fronça les sourcils et passa une main sur son front. Pourquoi est-ce qu'elle ne se rappelait plus de son prénom ? Un doute la saisie. Est-ce qu'elle avait perdu la mémoire ?

Deux et deux font quatre. La Terre est ronde. J'ai...

Son âge. Elle ne se rappelait plus de son âge. Ni même son métier. Enfin, elle se redressa pour voir où elle était, essayant de voir si l'endroit ne lui paraissait pas familier. Mais non, c'était une plage, le sable, la mer, le soleil, tout ce qu'il y a de plus normal. Sauf qu'elle était déserte. Ou presque. Elle aperçut la silhouette d'une demoiselle, une très jeune demoiselle à vrai dire. Peut-être qu'elle pourrait lui donner des renseignements ?

La jeune femme retira ses chaussures et en vida le contenu sablé, les gardant à la main avant de se diriger vers la fille aux cheveux bruns.

« Excuse-moi... Est-ce que tu sais où on est ? »

Savoir où elle était serait déjà un bon début.

Revenir en haut Aller en bas
Tout juste débarqué
avatar

Feuille de personnage
Tranche horaire: 8h-12h
Vêtements et objets en possession du personnage:
Bonus, malus et particularités:
Voir le profil de l'utilisateur
Tout juste débarqué
Messages : 9
Date d'inscription : 09/11/2014
MessageSujet: Re: 08h-10h - Du sable et des Aiguilles Jeu 4 Déc - 15:11

Tchactchacthac. Les maracas ne sont pas fatiguées.

La marée monte, l'écume vient chatouiller ses pieds crasseux. Le contact de l'eau n'a pas l'air de dissuader la saleté de s'accrocher, d'ailleurs. Maintenant les orteils sont noirs avec un liseré d'écume blanche. C'est amusant. Elle se demande un instant si c'est habituel ou inhabituel et puis peu importe, finalement. Quand on n'est plus personne du tout, on n'a pas d'habitudes.

Soudain il y a un autre bruit, plutôt régulier. Plus régulier que les vagues. Des pas ? Elle se retourne vivement, et l'hébétude se dissipe progressivement. Il y a quelqu'un. Peut-être une menace. Elle chasse rapidement le sentiment qu'on va peut-être l'aider. Elle n'a pas besoin d'aide. La personne qui s'avance est grande. Enfin, c'est une grande quoi. Un adulte. Elle se rend compte du même coup qu'elle se considère comme une petite, par rapport à cette inconnue. Donnée intéressante mais pas prioritaire.

La grande s'avance avec un pas léger. Il y a quelque chose de léger chez elle, c'est sûr. Elle est fine et semble pouvoir se casser comme un petit bâton sec. Elle a des vêtements sans couleurs, qui doivent lui tenir chaud. Elle est un peu rouge et a l'air d'avoir chaud, d'ailleurs. Elle porte ses chaussures dans sa main et ses cheveux blonds sont aplatis par la sueur. C'est vrai qu'il fait chaud.

De toute évidence, c'est vers elle que la grande se dirige. Elle vient tout droit, pas de doute possible. Elle sent sa gorge se nouer sans trop savoir pourquoi.

« Excuse-moi... Est-ce que tu sais où on est ? »

Mince. Elle a parlé. Comportement qui pose un problème de taille. Elle n'avait pas du tout envie de parler, encore moins maintenant. Quand les gens parlent, ils posent des questions et les questions c'est ennuyeux. Elle ignore d'où elle tire cette certitude, mais elle en est vraiment convaincue. Elle ouvre la bouche mais est confrontée à un nouveau problème : Elle ne sait pas. En plus elle a la bouche sèche. Parler n'est pas vraiment chose facile. La phrase qu'elle articule passe ses lèvres quasiment sans bruit.

« Sais pas... »

Elle sursaute en entendant le ton qu'elle emploie. Elle-même y a lu de la détresse. La grande va sans doute vouloir la prendre sous son aile, c'est ce qu'ils font tous. Colère et soulagement se mêlent dans sa poitrine. Elle rougit sans doute un peu. Il faut maintenir un semblant d'apparence, semble-t-il. Pour ne pas paraître complètement désoeuvrée.

« T'es qui ? »

Bon, sa voix fluette semble revenir, même si le ton n'est pas plus rassuré. Et puis, pourquoi lui demander ça ? Elle s'en fiche, de qui c'est.
Bof, ça ou autre chose. Les grands n'écoutent pas de toute façon. Elle en est convaincue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tout juste débarqué
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tout juste débarqué
Messages : 5
Date d'inscription : 17/11/2014
MessageSujet: Re: 08h-10h - Du sable et des Aiguilles Jeu 4 Déc - 16:51

Elle ne sait pas non plus. L'adulte passe une main dans ses cheveux pour les plaquer en arrière. Cette fille semblait aussi perdue qu'elle, mais elle était aussi plus jeune. Peut-être qu'elles étaient dans les mêmes conditions ? Peut-être qu'elles sont arrivées ici en même temps ? Est-ce qu'elles se connaissaient ? Il ne lui semblait pas. Son visage ne lui disait rien. Tout cet endroit ne lui disait rien.

« Je... ne sais pas non plus. Je crois que j'ai perdu la mémoire, je ne me souviens de rien, absolument rien. »

C'était la seule chose dont elle était sûre, elle ne savait rien. Elle haussa un sourcils en regardant l'étrange instrument de la demoiselle. Des maracas ? Ça allait certes avec l'ambiance tropicale, mais tout de même, ce n'était pas le genre de chose avec lequel on se baladait. Elle jeta un coup d'oeil à son tube de crème solaire, et le tendit à la jeune fille.

« Tiens, mets-en. Ça serait dommage que tu prennes un coup de soleil. »

Elle-même n'en n'avait pas encore mis, mais elle le ferait en temps normal. Elle regarda autour d'elle, mais à part la forêt et la mer à perte de vue. C'était assez inquiétant, comment ferait-elle pour survivre dans cet endroit qui avait l'air si désert ? Pour manger et boire ? Ça s'annonçait mal, très mal.

« On devrait marcher le long de la plage, voir s'il n'y aurait pas une ville pas loin... Peut-être d'autres gens... »

S'enfoncer dans la jungle tropical ne lui paraissait pas être une bonne idée, dieu seul sait ce qui se trouve dedans.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tout juste débarqué
avatar

Feuille de personnage
Tranche horaire: 8h-12h
Vêtements et objets en possession du personnage:
Bonus, malus et particularités:
Voir le profil de l'utilisateur
Tout juste débarqué
Messages : 9
Date d'inscription : 09/11/2014
MessageSujet: Re: 08h-10h - Du sable et des Aiguilles Lun 8 Déc - 10:01


    Au moins cette adulte-là n'est pas trop une menteuse... Elle avoue tout de suite qu'elle ne sait rien du tout, ce qui est à la fois bon et mauvais signe. Bon parce que ça fait d'elle une personne à peu près crédible, mauvais parce qu'avec ça, elle commence à se demander où elle va dormir ce soir, alors qu'une seconde avant, rester prostrée dans le sable lui semblait être un destin enviable.

    Donc la grande -qui n'a visiblement pas de prénom- ne sait pas vraiment quoi faire d'elle, ce qui n'a rien de surprenant. Les adultes, ça ne sait pas trop quoi faire des enfants, à part leur donner des ordres. Elle en est convaincue, même si elle ne sait pas trop d'où elle sort ça.

    Tiens bah d'ailleurs, voilà que ça commence. Elle se voit enjointe de tartiner sa peau de crème solaire, sous le vague prétexte qu'elle pourrait attraper un coup de soleil. Elle saisit le tube dans la main de la grande, instinct d'obéissance à une entité qui sait avoir plus raison que vous, tout le temps. Et puis, elle se retrouve bêtement à regarder l'objet dans sa main moite, et la paire de maracas dans l'autre. Elle n'a aucune envie de mettre de la crème solaire. D'ailleurs elle n'a pas chaud. La grande n'a pas vraiment fait attention à l'absence de réaction de sa comparse. Elle a l'air plutôt embêté et regarde au loin.

    « On devrait marcher le long de la plage, voir s'il n'y aurait pas une ville pas loin... Peut-être d'autres gens... »

    Marcher le long d'une bande de sable stupide. Elle contemple le visage crispé de la grande. Elle sent la peur en elle. Il y a une angoisse folle qui germe derrière ces yeux bleus. Et elle, n'a pas peur. Elle n'a pas envie de marcher le long de la plage, parce que les vagues sont plus belles quand on les regarde de face.

    Pourtant... L'enfant sent bien que les choses ne tournent pas rond. Déjà, elle commence à avoir soif. Et elle capte bien que cette grande-là ne pourra pas subvenir à ses besoins, même si son instinct le lui dicte. Tout simplement parce que pour l'instant, elle n'en a pas la possibilité. Il y a quelque chose du survivant qui gronde dans sa poitrine et elle sait que pour l'instant, il n'y a pas grand chose de plus à faire que suivre. Elle emboîte le pas à la grande sans un mot, luttant contre une violente envie de s'enfuir à toutes jambes pour échapper à l'emprise de l'adulte. Mais cette adulte pourra peut-être lui sauver la vie...

    Elle s'éloigne doucement d'un pas sautillant, plic ploc font les orteils dans les vagues et les flaques et le sable durci par l'humidité. Jamais trop loin de la grande, mais toujours insaisissable. Quitte à marcher le long du sable, autant que ce soit drôle. A quelques mètres de la grande, elle se retourne, un sourire angélique aux lèvres.

    « Comment tu t'appelles ? »


    Attend-elle seulement une réponse ? Oh, ça serait plus pratique si la grande avait un nom mais la pensée qu'elle-même n'en a plus et que ça n'est pas très gênant l'effleure. Bon, au moins si la grande lui parle d'elle, elle ne lui donnera peut-être pas trop d'ordres.
Revenir en haut Aller en bas
Tout juste débarqué
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tout juste débarqué
Messages : 5
Date d'inscription : 17/11/2014
MessageSujet: Re: 08h-10h - Du sable et des Aiguilles Mer 24 Déc - 14:13

La jeune fille semblait ne plus être trop perturbée. Du moins elle n'en donnait pas vraiment l'impression, à sautiller ainsi. Elle lui souriait même franchement vers elle alors qu'elle semblait si méfiante il y a encore quelques instants. Elle marcha avec elle, mais garda les pieds dans le sable plutôt que de la rejoindre vers l'eau. Elle supposait qu'elle voulait garder une certaine liberté et elle ne voulait pas être envahissante.

« Je ne m'en souviens pas. J'ai probablement un nom mais je n'arrive pas à me souvenir lequel, et je n'ai aucun indice à ce propos. Je n'ai vraiment aucun souvenir, c'est étrange... »

Elle regardait le sable tout en marchant, essayant de recoller des morceaux invisibles dans sa tête. Inutile, elle ne se rappelait vraiment rien.

« Tu ne te rappelles pas non plus, n'est-ce pas ? »

Il se passait quelque chose d'étrange. Un naufrage n'aurait pas pu les rendre amnésiques. Peut-être qu'elles étaient liées, d'une manière ou d'une autre ? Sinon pourquoi se serait-elles retrouvées ensemble ?

« On devrait peut-être trouver des nouveaux noms. Temporaires. Le temps qu'on retrouve la mémoire... Qu'est-ce que tu en penses ? »

Ce n'était pas pratique de ne pas s'interpeller.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: 08h-10h - Du sable et des Aiguilles

Revenir en haut Aller en bas

08h-10h - Du sable et des Aiguilles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La rédemption du marchand de sable (Tom Piccirilli)
» Des elfes mordent... la sable de Kehmri
» sable de soclage
» Ils sentaient bon le sable chaud mes légionnaires
» Machine à Sable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quelque Part ::  :: La Crique Est-