AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dans la gueule du... loup ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Âmes Damnées de l'Île
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Âmes Damnées de l'Île
Messages : 146
Date d'inscription : 24/09/2013
MessageSujet: Dans la gueule du... loup ? Mar 26 Aoû - 22:47

Pauvre petite Nox. La brume t'as séparée de tes amis ! Si seulement tu savais ce qu'il se passe entre eux, sans toi... Ils ne sont pas bien loin tu sais. Perdus dans un couloir, alors que toi... Tu as déjà trouvé la bête. Et sa tanière.

La brume te dépose lentement sur le sol. Tu ne vois rien mais tu entends. Le ronflement tout près de toi. Ce son qui semble s'interrompre un instant quand des voix résonnent dans le couloir. Pour reprendre dans un grognement. Tu sens aussi. Le souffle chaud qui te frôle. Le sol qui tremble à peine.

Que vas-tu faire Nox ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A succombé à l'Île
avatar

Feuille de personnage
Tranche horaire: 6h-8h
Vêtements et objets en possession du personnage:
Bonus, malus et particularités:
Voir le profil de l'utilisateur
A succombé à l'Île
Messages : 28
Date d'inscription : 21/02/2014
MessageSujet: Re: Dans la gueule du... loup ? Mer 27 Aoû - 12:52

J’étais seule. Encore une fois. Comme d’habitude. Alors que je m’habituai à la présence rassurante de Moustique et à celle, un peu moins rassurante, de Lithium. Je me disais qu’avec eux, je pourrais m’en sortir. Je me sentais plus forte, même si tout aussi inutile. Mais non. La brume m’avait emmené, encore une fois. Et là, elle avait choisi une destination de rêve. Vraiment, j’adore. Merci l’Ile, pour ce beau voyage. Si avant, j’avais l’espoir d’échapper au monstre, là, c’était peine perdue. Parce que cette respiration, ce grognement et ce tremblement. Ce ne pouvait être qu’un monstre. Et si ce n’était pas le monstre, ce n’était quand même pas l’éclate. Qu’est-ce que je pouvais faire, à côté d’un monstre ? Me taire, rester immobile et ne pas respirer ? Ça pourrait marcher. Mais seulement si le monstre décidait de partir en vadrouille histoire de me laisser partir. Et ça, sans me voir. Donc c’était un plan foireux.

Mais quel autre plan y avait-il ? Partir ? Je ne savais même pas si le monstre dormait. Et de toute façon, une fois partie, qu’est-ce que je ferais. Où irais ? J’étais toujours dans une grotte. J’entendais des goutes tomber régulièrement sur la paroi rocheuse. Et cet immense écho. De temps en temps, il me semblait entendre des voix. Est-ce que Moustique et Lithium me cherchaient ? Ou trouvaient-ils que je n’étais pas assez utile pour se donner ce mal ? Une idée me vint. D’où ? Je ne sais pas. C’était un peu comme cette chanson. Un régiment de fromage blanc… Déclare la guerre au camembert… Le port salut n’a pas voulu… Car le roquefort était trop fort, ENCORE PLUS FORT ! … Comme cette chanson qui me donnait du courage, l’idée me traversa l’esprit pour repartir. Je ne savais plus où j’avais vu ça, ni comment. Mais je me disais que peut-être, ça pourrait marcher.

Seulement, il fallait que je bouge. Et le plus doucement possible. Lentement, très lentement, je m’accroupis, frôlant le sol avec mes doigts. Alors je remarquais qu’ils tremblaient. Avais-je si peur que ça ? Je ne m’en étais pas aperçut jusqu’à maintenant. Parce qu’un seul faux pas, et j’étais littéralement morte. Pouf ! Plus de Nox. Juste un petit souvenir dans la tête de certain. Avant que ce souvenir ne s’efface. Et que je tombe dans l’oubli. C’était fou comme la vie ne tenait à rien. Et ce que je n’étais que ça ? Un souvenir dans la tête de certaine personne. Est-ce que ça voulait dire que si plus personne ne se souvenait de moi, je cesserais d’exister ? Même si mon corps continuerais de fonctionner, ma bouche de bouger et mon cerveau de tourner au ralenti. Mais pourquoi continuerais-je ? Si ce n’était pour rien, pourquoi vivre ? Un nouveau grognement me rappela à l’ordre. Je n’étais pas encore morte. Enfin, je trouvais ce que je cherchais. Une pierre. Que je lançai à l’endroit que je pensai opposé à l’endroit où il était. Et loin de là où j’étais. Et une fois le geste effectué, je me stoppai, mit mon corps sur off. Seul le mouvement de ma poitrine et les rares clignement d’yeux me différenciaient d’une statue.
Revenir en haut Aller en bas
Âmes Damnées de l'Île
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Âmes Damnées de l'Île
Messages : 146
Date d'inscription : 24/09/2013
MessageSujet: Re: Dans la gueule du... loup ? Mer 27 Aoû - 20:27

Ingénieux. Un stratagème digne des plus grands films d'action. En touchant le sol, la pierre provoque un bruit sourd qui éclate dans la grotte et résonne. La bête grogne en émergeant du sommeil... Elle détale vers la source du bruit, renversant au passage quelque chose qu'elle gardait précieusement sous ses pattes. Une odeur de bananes vient chatouiller le nez de Nox.

Le monstre est de l'autre côté de la caverne. Pas bien loin... Surtout vu la vitesse à laquelle il se déplace. Il cherche ce qui a perturbé son repos. Ne trouve rien. Se met à renifler bruyamment. L'odeur des fruits qui lui emplissait le nez n'obstrue plus son odorat. Et il repère ton odeur Nox. Ses grands pas chaloupés le ramènent rapidement vers toi.

Et maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
A succombé à l'Île
avatar

Feuille de personnage
Tranche horaire: 6h-8h
Vêtements et objets en possession du personnage:
Bonus, malus et particularités:
Voir le profil de l'utilisateur
A succombé à l'Île
Messages : 28
Date d'inscription : 21/02/2014
MessageSujet: Re: Dans la gueule du... loup ? Jeu 28 Aoû - 13:17

Mon idée avait marché. Certes pas aussi bien que je l’avais espéré, mais elle avait marché. Optimiste. Il fallait rester optimiste. Sauf que pour le moment, c’était dur. Très dur, même. Parce que si le monstre avait bien fureté vers l’endroit où j’avais lancé la pierre, il n’était pas parti très loin. Enfin, d’après ce que j’avais entendu. Alors oui, le grognement c’était un peu éloigné. Enfin très légèrement. Mais dans un boucan d’enfer. Et le plus étrange ? Cette odeur de banane. Mais qu’est-ce que c’était ? Et impossible d’avoir plus d’information. Surtout que la bête venait de revenir. Et qu’elle reniflait partout. Elle me sentait. J’en étais sûre. Il ne fallait pas que je bouge. Mais il ne fallait pas que je reste sans rien faire. Parce que là, c’était la mort assuré. En plus, je ne savais même pas si elle pouvait me voir. Pff, question inutile, elle me retrouverait de toute façon. Au contraire, si elle ne se servait que de son ouïe et de son odorat, ça allait être encore plus dur de me cacher. Oh la galère. Oh la grosse galère. Une idée. Il faudrait masquer mon odeur. Et les fruits pourraient m’aider. Après tout, il était habitué à cette odeur. Il venait de dormir avec elle.

Voilà, une idée. Mais comment la réaliser. Comment ? Parce qu’avec ce monstre, impossible de faire le moindre bruit. Et comme je ne savais pas exactement où étaient les fruits, j’allais faire du bruit. Heureusement, il furetait encore. Alors c’était maintenant ou jamais. Mais avant, un autre moyen de le distraire. Une nouvelle idée subite. C’était fou comme elles venaient en ce moment. L’adrénaline ? Peut-être… Mais je n’allais pas me plaindre. Oh que non. Mon set de peinture. Le plus silencieusement possible, j’arrivais  à sortir un des tubes de peinture. Il fallait faire vite. Dès que je l’aurais ouvert, il faudra que je le jette. Et que je ne garde pas l’odeur. Mais avant, il fallait me calmer. Parce que si j’échouai, j’étais encore plus mal. C’était possible, ça ? Allez ! Un, deux et TROIS ! Paf, le tube débouché et son capuchon filèrent à l’autre bout de la grotte. Je sorti également un de mes mouchoirs qui devait être imprégné de mon odeur et le mit près de l’endroit où j’étais. Je sentis rapidement mes mains. Une faible odeur subsistait. J’espère que ça allait le faire.

Alors, je me mis à quatre pattes et priant pour ne faire aucun bruit, je m’avançais en tapotant le sol. Je touchai le sol rude, et d’autre chose dont je ne voulais même pas savoir le nom. Alors, je  trouvai ce que je cherchai. Des bananes. Et plusieurs, heureusement. Je ne réfléchis pas deux secondes de plus. Les épluchant, je frottai mes cheveux et mon corps avec. N’en ayant pas assez, je m’appliquai une sorte de pellicule boueuse  qui se trouvait au sol. Et je restai ici, ayant peur de faire un pas de plus. J’avais déjà pris énormément de risque, je n’étais pas téméraire au point de risquer de faire encore du bruit. Mais avais-je été assez rapide?
Revenir en haut Aller en bas
Âmes Damnées de l'Île
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Âmes Damnées de l'Île
Messages : 146
Date d'inscription : 24/09/2013
MessageSujet: Re: Dans la gueule du... loup ? Lun 1 Sep - 22:36

Une seconde fois, la bête se laisse prendre au piège. Elle détale du côté du tube de peinture, marche dessus, s'en met sur les pattes... Avant de revenir en vitesse lorsque le pied de Nox tape dans un objet en ferraille qui traîne sur le sol. Elle s'attarde un moment sur le mouchoir, grognant en sentant l'ennemi sur son territoire.

Soudain, la faim la saisit. Elle attrape une banane et va s’asseoir près de l'entrée de la grotte, empêchant l’intrus de quitter les lieux. La lueur des pierres bleues laisse deviner un animal poilu et imposant aux membres déliés mais Nox ne peut pas le voir. Il savoure le fruit qu'il vient d'éplucher et guette le moindre son suspect, quasiment silencieux.

On chasse bien mieux le ventre plein après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Chevalier à la chaussette
avatar

Feuille de personnage
Tranche horaire: 6h-8h
Vêtements et objets en possession du personnage:
Bonus, malus et particularités:
Voir le profil de l'utilisateur
Chevalier à la chaussette
Messages : 658
Date d'inscription : 16/10/2013
MessageSujet: Re: Dans la gueule du... loup ? Sam 20 Sep - 16:32

<--- Il vient de là !

Bientôt, l'obscurité avale la brume qu'il suivait. Moustique ralentit, l'objet de sa courses n'étant désormais plus à sa portée. Il souffle et halète, tâche d'en couvrir le bruit en plaquant la main contre sa bouche. Il se sent écœuré, a une franche envie de pleurer et vomir à la fois. Peut-être est-ce la course, trop franche et brusque, qui l'a poussé à ses limites. Peut-être est-ce la douleur de sa joue qui devient violente à lui donner l'impression qu'une partie de son visage est en feu. Peut-être est-ce le découragement...

Il a envie d’appeler, mais à peur d'alors, juste ramener Lithium à lui. Dans quel situation s'est-il mit… ? Ne pouvait-il pas juste laisser passer ? Moustique avance, suivant la paroi de la cave de la main, pensif et malheureux. Les cristaux ne lui permettent plus de voir grand-chose désormais, juste assez pour qu'il distingue une torche et l'attrape. Il observe, tâte, marche pensivement en pesant le pour et le contre. L'allumer, c'est donner une piste idéale à Lithium pour le retrouver. Mais sans… Sans, c'est risqué de tomber sur les objets qui parsèment le sol. Sans, c'est tomber. Comme en réponse à ses pensés, un objets se glisse sous son pied, Moustique tombe, lâchant un cri de surprise.

« Aaah ! »

Il s'accroche alors avec force. Il s'accroche à deux mains à la torche qu'il tient. Le bruit de sa chute raisonne tant dans la grotte, sa tête le sonne tellement, qu'il a l'impression que c'est une armée de soldat de plomb qui vient de se péter la gueule. Il se recroqueville sur lui même, apeuré à l'idée que le ramdam qu'il vient de produire ramène Lithium plus vite que prévu. Il fouille dans l'autre poche de son pantalon, convaincu d'y avoir sentit des allumettes. Dans des gestes vifs, tremblant et précipités, lui coûtant quelques précieux bâtonnet, il allume la torche.

Tant pis pour le chemin doré qu'il fournit alors jusqu'à lui. Mieux vaut voir arriver le danger pour mieux l'affronter.

_________________


Avatar et signature par Judas ! Un gros merci à elle ♥
Revenir en haut Aller en bas
Âmes Damnées de l'Île
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Âmes Damnées de l'Île
Messages : 146
Date d'inscription : 24/09/2013
MessageSujet: Re: Dans la gueule du... loup ? Jeu 4 Déc - 18:34

La bête a tranquillement dégusté sa banane. Jusqu'à ce que la Brume, joueuse, vienne s'emparer de Nox à nouveau. Alors un grognement a retenti dans la caverne tandis que son occupant, frustré, a quitté son poste pour renifler de plus belle le mouchoir abandonné.

Ce n'est que quelques instants plus tard que Moustique a fait son entrée. Bruyante et lumineuse. Assis devant sa réserve de bananes, un orang-outan à la taille impressionnante le dévisage. Et lui jette un fruit dessus, l'air agressif.

Sous le nez du preux chevalier gît le bout de tissu imprégné de l'odeur son ex compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans la gueule du... loup ?

Revenir en haut Aller en bas

Dans la gueule du... loup ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dans la gueule du loup
» Dans la gueule du... loup ?
» Droit dans la gueule du loup Ft Thomas
» Coup de gueule sécurité warcraft
» Trombi [fait voir un peu ta gueule!!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quelque Part ::  :: Les Souterrains :: La tanière-