AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Sur une plage de sable sablonneux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Architecte des bacs à sable
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Architecte des bacs à sable
Messages : 33
Date d'inscription : 01/12/2013
MessageSujet: Sur une plage de sable sablonneux Lun 23 Déc - 21:37

L’île a écrit:
Alors toi... ben bienvenue déjà hein. Je suis très contente de te voir ici. Vraiment. Et puis... rien. Rien comme ce qu'il te reste de mémoire ; rien comme ce que je te recommande, comme ce que je te demande. D'habitude, les autres, je leur donne un petit conseil ou je leur impose quelque chose. Dans un style bien impératif, du style : "dégage de ma plage" ou "fais-moi rire : tiens va visiter la mangrove en moonwalk". Enfin, pas tout à fait mais l'idée est là.
Toi : non. Toi, tu as largement le potentiel, tout seul comme un grand, de me distraire sans qu'on te le suggère. Alors : rien. Tu as un paquet de 6 rouleaux de papier toilette là, juste à côté : c'est pour toi ! Et voilà. Je... je te laisse, je te regarde de loin. Ne fais pas attention à moi... fais comme tu le sens... Tu vas voir, tu vas cartonner!

0H-2H 0H – 2H

Tu es bien tranquille et bien installé dans ton lit. Tout est bien confortable et tu t’y sens bien. Tu pourrais faire la grasse mâtinée, sans aucun doute. Mais… Non, attends un peu. Arrête de dormir. Réfléchis un peu. Un lit, ça n’a pas cette texture-là. C’est un peu… différent d’un lit. C’est même beaucoup différent d’un lit. Attends un peu… C’est du sable ?

« AAAH ÇA GRAAATTE ! »
Ah, quoi de mieux que du bon sable qui gratte pour se réveiller en beauté. Celui qui était allongé sur cette splendide plage de sables fins se retrouva en une demie seconde debout, en train de se gratter et de se secouer comme un malade. Mais bon, ça n’avait pas l’air de s’arrêter, tous ces gratouillis ! Que faire, quand on se retrouve tout seul sur une plage de sable fin, sable qui gratte à mort et rien pour nous soulager ? Il ne restait qu’une seule solution pour arrêter cette horrible souffrance de gratouillis infernale : l’eau.
Sauf que l’eau c’est mouillé. Le sable de grattait plus cet heureux imbécile qui venait de se réveiller sur la plage. Mais maintenant, il était bien humide et toujours aussi ridicule. Enfin, le ridicule ne tue pas. Et puis on dit que ce qui ne tue pas rend plus fort. Ou peut-être que celui qui avait dit ça n’avait pas raison. Ou plutôt tort. Enfin c’est la même chose !
Bref. Il resta debout en attendant de sécher. S’il y avait eu une corde à linge dans le coin, nul doute qu’il se serait attaché dessus pour sécher plus rapidement. Tant qu’il restait debout, le sable n’allait pas lui coller dessus et ça n’allait pas de nouveau le gratouiller. Pas question d’avoir des gratouillis, de nouveau ! Sérieusement, pourquoi il avait eu l’idée d’aller dormir sur une plage, aussi ?
Euh… Oui, tiens, pourquoi ? Il remarqua qu’il n’en avait aucune idée. Il ne se souvenait pas pourquoi il était ici, ni comment il était arrivé là, ni quand. Bon, c’était un début. En réfléchissant un peu, ça allait lui revenir… Ah, non. Rien ne lui venait à l’esprit. Rien de rien. Il ne savait même plus qui il était. Ça aurait été presque drôle s’il n’avait pas été perdu quelque part sans personne autour de lui.
Il s’apprêta à en faire toute une tragédie en hurlant, avant de remarquer que quelque chose était posé, non loin de là, sur le sable sablonneux de la plage. Il s’en approcha doucement, se demandant ce que ça pouvait bien être. Une fois assez près, il se baissa pour examiner la chose, qui se révélait être un… rouleau de papier. Il y en avait plusieurs, même. Il en attrapa un, se leva, le regarda. Le rouleau se déroula, tomba sur le sol et roula encore sur quelques mètres.
« … Et bien sûr, il fallait que ça arrive, ça. »
Il déchira un peu des morceaux de papier et les fit tomber autour de lui comme des confettis. Voilà, comme ça, il était au summum du ridicule. Heureusement que personne ne pouvait le voir. N’est ce pas… ?
Revenir en haut Aller en bas
Âmes Damnées de l'Île
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Âmes Damnées de l'Île
Messages : 146
Date d'inscription : 24/09/2013
MessageSujet: Re: Sur une plage de sable sablonneux Ven 3 Jan - 15:05

N'est ce pas... Toi tu es drôle. Je te vois.

Les confettis improvisés s'élancent dans l'air puis retombent négligemment sur le sable. Et le sable tremble. Il bouge. S'étire et se déplie lentement dans l'ombre de la nuit. Une silhouette en émerge. Une tête affreuse, cabossée et rocailleuse. Quelque chose qui n'a pas l'air d'être humain...Le sable s'étire toujours, la silhouette s'allonge et atteint les trois mètres de haut. La créature difforme pousse un cri puis s'empare de Rouge. Prisonnier de sa main, il est élevé dans les airs. Et la chose se met en marche...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sur une plage de sable sablonneux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [deck mélée] Martell - Béric s'en va à la plage de sable
» La rédemption du marchand de sable (Tom Piccirilli)
» Cérémonie d'ouverture de l'exposition universelle de Ieyasu-Plage [Retransmission]
» Ieyasu-Plage : saison 03 annulée
» La Plage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quelque Part ::  :: La Crique Est-